samedi 28 avril 2018

Le jardin démarre

L'hiver a été long et très humide. Le sol était trop froid et imbibé pour faire quoi que ce soit. Mais après quelques semaines très belles et chaudes le jardin est en train d'exploser! Dans la serre à plantes comme dans le jardin les plantes poussent bien et se développent vite. Nous sommes donc en plein semis et plantation. Ça fait plaisir de voir qu'enfin le jardin s'éclore! 







lundi 26 mars 2018

Chenilles

Le mois dernier nous avons achetés des arceaux et de la bâche pour faire des serres temporaires (ou bien "des chenilles", un nom qui s'explique facilement une fois la serre est montée) pour avancer la saison de légumes. Nous avions trouvés les arceaux d'occasion en Dordogne. Le vendeur était un ancien fraisier super sympa qui était juste parti à la retraite. Nous partions avec une trentaine d'arceaux et 80 mètres de bâche et avions hâte à les monter! Tous les arceaux n’étaient pas de la même longueur, ce que nous n'avions pas remarqués dès le début de la montage et il y avait quelques courbes à ajuster. Mais après cet énigme les arceaux avaient vite trouvé leur place dans le jardin. Restait qu'à mettre la bâche! 
Pour cela il fallait une journée sans ou avec très peu de vent, car avec du vent il est quasiment impossible de mettre la bâche. Et enfin, jeudi dernier, le jour était là. Il faisait beau. Froid, mais beau. Le vent soufflait à peine. Le moment idéal pour monter les bâches! La première bâche était vite mis et on la fixait avec une corde qu'on lançait par-dessus. La première chenille était montée! Pour la deuxième le vent venait nous taquiner. Le moment où on était entrain de faire le nœud du bout pour l'attacher, HOP le vent soufflait juste assez pour mettre la bâche par terre. Après deux reprises nous avions gagné, le jeu de la corde était vite rejoué nous pouvions être content de nous.






lundi 19 février 2018

Livre "Le jardinier-maraîcher/The Market Gardener" - Jean-Martin Fortier

Il y a deux ans, nous avons acheté le livre "Le jardinier-maraîcher" de Jean-Martin Fortier (Canada). Son livre est un très bon manuel pour chaque micro-maraîcher ayant peu de surface comme nous. Jean-Martin Fortier a bien décrit le système de "bio-intensif", en appuyant sur la connaissance des anciens maraîchers qui cultivaient les légumes pour la ville de Paris. Les légumes sont cultivés sur des planches permanentes, séparées avec des chemins d'accès étroits. Le plus grand avantage de ce système est que la terre où poussent les légumes n'est jamais tassé par les pieds du maraîcher, et la microbiologie du sol peut se développer sans être dérangée. Jean-Martin Fortier utilise que des outils manuels sur sa ferme, ou des outils motorisés légers.

La méthode de Jean-Martin Fortier nous parle vraiment. Mais nous n'avons pas eu envie de changer notre façon entièrement. Cette année nous essayons de fusionner le système des planches permanentes et nos juments de trait un peu plus. Les juments interviendront que quand les planches sont trop tassées, trop enherbées et pour les allées. Même si nous utiliserons notre terrain un peu moins efficace que Fortier, nous gagnerons du terrain; jusqu'à récent, nos légumes étaient cultivés dans un seul rang ou un double rang, et la terre entre les rangs était travaillée par les chevaux. L'an dernier nous avons mis en place les planches permanentes en laissant des chemins entre les planches suffisamment large pour pouvoir les travailler avec les juments. Les résultats sont prometteurs!